blade runner

BLADE RUNNER

Genre : Science-Fiction

Durée : 1h52 environ

Date de sortie : 1982

Réalisateur : Ridley Scott

Note sur Rotten Tomatoes : 92%

 

L'histoire autour de Blade Runner et ses différentes versions est bien connue des cinéphiles : après un tournage difficile (les relations entre le réalisateur et l'acteur principal Harrison Ford étaient très tendues), le film est sorti en 1982 dans une version tronquée par les producteurs, qui ont imposé quelques changements radicaux : l'ajout d'une narration en voix-off qui cassait le rythme, la suppression de certaines scènes intéressantes pour rendre l'ensemble plus simple, et l'ajout d'une fin complètement différente, bien plus optimiste, qui ne collait pas du tout avec l'univers. Les critiques et l'accueil du public seront assez tièdes, malgré quelques qualités indéniables qui lui ont quand même valu une petite réputation. Dix ans plus tard, Ridley Scott en sort un nouveau montage, bien plus proche de sa vision d'origine, en supprimant la voix-off, rétabilssant certaines scènes (dont le fameux passage avec la licorne) et la fin originale. Le résultat était nettement meilleur, plus profond, mieux construit, qui vaudra à Blade Runner une réputation de film culte. Pourtant, malgré l'appellation Director's Cut de cette version, Scott ne l'a pas approuvé à 100% et n'en sera pas encore totalement satisfait, manquant visiblement de temps et d'argent. Il faudra attendre 2007 pour que le réalisateur sorte enfin sa vision définitive avec cette version Final Cut, même si les différences relèvent du détail (le rétablissement des scènes violentes, la modification de certains plans ou dialogues). Au final, ce Final Cut est actuellement considéré comme la version de référence, surtout pour sa remasterisation impeccable et son second DVD rempli de bonus. C'est sur cette version que je vais me baser pour cet article (et c'est celle-là que vous trouverez en magasins).

blade runner 1   blade runner 2

Librement adapté d'un roman de Phillip K. Dick, Les Androïdes Rêvent-Ils de Moutons Electriques, le film se déroule dans un univers d'anticipation très pessimiste, montrant un Los Angeles surpeuplé et pollué. On y suit Rick Deckard (incarné par Harrison Ford, qui est remarquable dans ce rôle dramatique), un "Blade Runner", sorte de flic chargé de traquer et tuer des Réplicants, des humanoïdes créés artificiellement pour travailler comme esclaves sur d'autres planètes mais dont certains se sont échappés pour venir vivre sur Terre, où ils sont interdits de séjour. Ces Réplicants sont physiquement indiscernables des humains, le seul moyen de les reconnaître est de tester leurs réactions émotionnelles, qui ne sont pas encore au point, avec l'examen de Voight-Kampff.

blade runner 3   blade runner 4

S'il y a bien une chose pour laquelle le film s'est fait connaîre, c'est pour son ambiance, absolument brillante, avec une esthétique magnifique (que ce soit au niveau des couleurs, du design, des décors ou des jeux de lumière, tout est sublime) et une superbe bande-son signée Vangelis (qui a réalisé peu avant celle des Chariots de Feu). Côté scénario, c'est du lourd : Blade Runner est à voir comme une pertinente réflexion sur le clonage et les dérives de la technologie, dans un univers contre-utopique sombre, artificiel et décadent. Le film multiplie les scènes d'anthologie et les dialogues mémorables, et fait preuve d'une grande profondeur, qui fait que beaucoup en ont une interprétation différente (certains y ont d'ailleurs vu des références à la religion), notamment pour la fin, ambigue et étonnante, qui a engendré un débat bien connu des fans.

Blade runner 5   bladerunner 6

Au final, je ne surprendrai personne en affirmant que Blade Runner est un pur chef-d'oeuvre de cinéma. Beau, profond, sombre, complexe et intemporel, c'est de loin un des meilleurs films de science-fiction, et certainement la plus grande réussite de Ridley Scott. Certains auront peut-être un peu de mal à y accrocher du fait de sa complexité, pour peu qu'on se donne la peine de rentrer dedans, c'est exactement le genre de film qu'on a envie de voir et de revoir. Culte, tout simplement.