1

USUAL SUSPECTS

Genre : Polar, Thriller

Durée : 1h40 environ

Date de sortie : 1995

Réalisateur : Bryan Singer

Note sur Rotten Tomatoes : 89%

 

Quand j'avais chroniqué Memento, j'en avais dit que c'était un des rares thrillers à être totalement original. On peut dire la même chose pour Usual Suspects par rapport au film policier, car il boulverse totalement les codes du genre, avec son histoire d'une complexité vertigineuse, et sa narration singulière, qui fait souvent recours aux flashbacks.

Une bonne partie du film se déroule pendant l'interrogatoire dans un bureau de police de Verbal Kint (interprété par Kevin Spacey, Oscar du meilleur second rôle), membre d'une bande de malfrats, à propos d'un massacre sur un bateau pour lequel il suspecté de savoir des choses - une affaire qui s'avèrera être très étrange sur de nombreux aspects... Les événements de l'histoire sont racontés par des flashbacks, selon le point de vue décrit par Verbal Kint dans l'interrogatoire.

2   3

L'histoire commence quand cinq truands (dont Verbal, justement) sont arrêtés pour une sombre histoire de vol d'un camion contenant des armes, pour lequel ils sont tous suspectés. Ils commencent à vaguement sympathiser, avant d'être rapidement relâchés. Plus tard, ils se recroisent par hasard dans la rue, finissent par s'associer et font quelques coups ensemble. Un jour, ils sont contactés par Kobayashi, un avocat qui dit être envoyé par un certain Keyser Söze. Ce dernier s'avère être une véritable légende urbaine du banditisme, dont tout le monde a entendu parler, mais que personne n'a jamais vu, et qui est décrit comme le diable en personne. Kobayashi prétend que chaque personne de la bande, sans le savoir, a une dette envers Söze par rapport à certaines affaires passées, et il va ainsi leur confier une mission qu'ils seront forcés d'accepter...

Usual Suspects est un des meilleurs exemples de films à suspense qui soient. Le scénario, lauréat d'un Oscar, est aussi complexe que génial : le déroulement du film est totalement imprévisible et rempli de mystères, et soulève de nombreuses questions : qu'est-ce qui a amené les 5 malfrats à devoir travailler ensemble, et pourquoi ont-ils été réunis en cellule? Que s'est-il vraiment passé sur ce bateau? Mais l'interrogation principale est bien sûr de savoir qui est le fameux Keyser Söze : existe-t-il vraiment? Est-il un homme réel ou une identité collective? Ou alors peut-être qu'il n'est qu'une façade pour cet avocat qui se dit envoyé par lui? Et d'où lui vient tout son pouvoir et toute son influence? Est-il lié au passé trouble de Dean Keaton, un des membres de la bande? Le spectateur est souvent laissé dans le noir pour aller de surprise en surprise tout le long du film ; jusqu'à la célèbre fin, monumentale, qui a de quoi laisser bouche bée au premier visionnage... 

5  6

La réalisation très maîtrisée de Bryan Singer met parfaitement en valeur tout le génie du scénario : le montage, qui boulverse la chronologie en alternant entre l'enquête dans le présent et les flashbacks à propos de la bande, accentue brillamment le suspense ; le rythme, sans aucun temps mort, ne laisse pas le temps de souffler ; les acteurs sont excellents, la musique est superbe, les dialogues remarquablement écrits... Et à propos des dialogues, même si le film est très bavard, on assiste quand même à quelques belles scènes d'action, notamment sur le bateau à la fin.

Peu de films sont aussi intelligents qu'Usual Suspects. La complexité vertigineuse du scénario ne se laisse pas totalement absorber du premier coup, mais on a immédiatement envie de le revoir une deuxième fois pour mieux le comprendre, et chaque visionnage n'épuise pas les surprises... Tout ça concourt à en faire un film totalement culte, à voir absolument. Dommage que Bryan Singer n'a pas fait grand chose d'autre d'aussi remarquable, en dehors de quelques bons films X-Men...